Bla bla bla

Le mensonge de la peau de bébé

On connait tous l’expression : avoir une peau de bébé. Et bien, chez nous, si tu as la même peau que la V1 ou la V2, et bien, c’est synonyme de peau pourrie. En gros, tu n’as pas de chance.

Et oui, dans la famille « J’ai une peau moisie« , on demande la V1 ET la V2 (bah oui, plus on est nombreux, plus on pleur rit).

Les petites misères de la peau ont commencé avec la V1.

Il a à peine 1 mois, il grossit bien, mange bien, bref, il est magnifique ! En fait, pas vraiment … il a développé l’acné du nourrisson. Et c’est comme l’acné avec ses boutons d’un petit ado ? Oui, c’est pareil ! Tu imagines une jolie bouille avec des points blancs, des points noirs, des gros boutons rouges sur une peau. La TOTALE ! Et bien sur, il avait cette jolie bouille quand nos familles respectives sont venues nous voir. Elles sont belles les photos de famille …

Bien sur, ça amène aussi quelques situations cocasses. Comme la petite vieille qui fait la queue avec toi à la boulangerie et qui a pour manie de toucher ton bébé (je déteste que les personnes que je connais pas touche à mes enfants, surtout quand ils sont très jeune, c’est pas des peluches) et qui quand elle le voit dans le landeau, arête son petit laïus (bah oui, il n’est pas très beau comme bébé ^^) …

Ou la puériculture de la PMI qui est quand même impressionnée par ses boutons : « C’est rouge quand même ! » « euh oui, on va en parler à notre médecin« . Médecin qui nous a bien dit que ce n’était pas grave, qu’il fallait continuer de lui laver le visage avec du sérum physiologique et d’attendre. Et effectivement, au bout de quelques semaines, tout est revenu normal. Ouf !

Et après, il avait une belle peau ?

Sur le visage, ça allait mieux (on pouvait difficilement faire pire … ) mais sur le crane, oh la la  : vive les croûtes de lait !!

Il n’avait pas de cheveux mais il s’est rattrapé avec les croûtes de lait. Pleins de grosse croûtes jaunâtres, franchement, ce n’était pas très beau. J’ai bien essayé d’enduire le crâne de liniment pour qu’elles veuillent bien partir. Au résultat : un crâne bien luisant, un drap avec une grosse tâche d’huile et toujours autant de croûtes de lait … Le médecin nous a dit que ce n’était pas grave et que ça allait partir tout seul. Ok, on laisse tomber… (pourtant c’est bien tentant d’essayer de les décoller…). Et effectivement, vers 6 mois, c’est parti (mais il n’avait toujours pas de cheveux sur la tête).

Et après, ça allait mieux ? Et bien non !

On était en plein hiver et avec le froid, ça a agressé sa petite peau de visage : plaques d’eczéma sur les joues !! L’avantage : ça lui donnait un petit air sympa avec ses 2 bonnes joues bien rebondies et bien rouges (par contre, fallait bien sur regarder de loin).

Ça n’avait pas l’air de le gêner mais on a quand essayé d’hydrater sa peau. J’ai commencé par le liniment. Et oui, je voulais lui mettre le moins de produits chimiques sur la peau. Ça n’a pas marché.

Le médecin nous a proposé de mettre du baume Bepanthen (et oui, la même chose que l’on met sur les fesses). Ça n’a pas marché (et en plus, ça reste bien gras).

On est donc passé à l’artillerie lourde : la gamme Lipikar de la Roche Posay. J’ai acheté l’huile lavante Lipikar et le baume AP+ Lipikar. Et là, en moins d’une semaine, les petites plaques d’eczéma sur les joues sont parties : ouf !

Mais ce n’est pas fini…

Un soir, en le récupérant à la crèche, on nous précise qu’il s’est gratté la journée alors qu’il était en body. On se s’inquiète pas plus que ça. Le soir, c’est la douche froide (pour nous, pas pour lui bien sur …) quand on le déshabille : il s’est gratté jusqu’au sang. Ses cuisses, ses bras, ses chevilles et son dos sont recouvert de griffures. Aie, aie, aie, c’est pas beau à voir.

Hop, on lui coupe les ongles à ras (et maintenant, c’est manucure toute les semaines), on ressort la crème Lipikar et on prend rendez-vous chez le médecin.

Et le médecin « on va vérifier que ce n’est pas la gale« . Ah oui, pas pensé à ça … Mais ouf, on ne trouve pas les petites bêtes. On repart donc avec comme consigne de l’hydrater régulièrement. Depuis, on fait BIEN attention à sa peau fragile et ça va à peu près (à part une allergie au Mitosyl) …

Et la V2 est arrivé…

Il ressemble beaucoup à son frère, on espère juste qu’il n’a pas eu la bonne idée d’avoir la même peau

Au début, ça commence bien : pas d’acné du nourrisson  ! Trop bien. Il est magnifique sur les photos !

Par contre, très vite, entre deux touffes de cheveux clairsemés, apparaissent les fameuses croûtes de lait. Ah… je retente le liniment (oui, oui, je persévère) ! J’arrive à en faire partir une bonne partie mais ça revient toujours au bout de quelques jours …  Il a maintenant 7 mois, et elles sont toujours là. Comme dit le médecin, faut patienter (ouai, mais ça commence quand même à m’agacer).

Mais bien sur, ce n’est pas son seul soucis de peau …

On remarque vite après sa naissance que sa peau devient de plus en plus sèche. Au niveau des plis, c’est le pire : sa peau est très rouge et très sèche : pas le choix, il va falloir hydrater. On ressort la crème Lipikar ! Elle fonctionne plutôt bien mais c’est quand même un certain budget.

Je décide donc d’acheter la gamme Atoderm de Bioderma que l’on m’a conseillée : l’huile lavante, le baume et la crème préventive. Je vérifie avant que la composition est correcte grâce au petit mémo d’UFC que choisir : pas de produits allergènes et pas de substances à éviter (et c’est looooog à vérifier).

Aller, on teste sur la V2. Et là, l’horreur : très grosse réaction allergique avec une MAGNIFIQUE crise d’eczéma. C’est pas compliqué : il était rouge de son petit crane jusqu’à ses pieds avec même des parties suintantes. Direction le médecin ! Et on repart avec une crème à la cortisone. Moi qui ne voulait pas mettre trop de produits sur la peau de mes enfants, c’est loupé …

Bon heureusement, dès que j’ai arrêté cette crème, l’eczéma a beaucoup régressé. Je lui ai mis de la crème à la cortisone qu’au niveau des oreilles car la peau était vraiment très abîmée. On est donc retourné à la crème Lipikar. Il a la peau encore très très sèche mais ça va beaucoup mieux.

Et depuis quelques semaines, on a commencé la diversification de la V2. Pour l’instant, on n’a pas trop de soucis, mais je dois avouer qu’on fait attention.

 

A suivre …

2 réflexions au sujet de « Le mensonge de la peau de bébé »

  1. Evitez les lingettes qui contiennent du parfum ou de l’alcool. La meilleure chose a utiliser lorsque bebe a la peau seche, c’est une debarbouillette mouillee.

    1. Bonjour,
      Comme la peau de mes enfants est très fragile, je fais très attention aux produits que je mets dessus. Je n’utilise donc aucune lingette et j’en ai jamais utilisée.
      Mais ça n’empêche pas d’avoir des problèmes de peau 🙁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *