Bla bla bla

La propreté … ou comment s’extasier devant un pipi …

Oh là là, ça fait quelques temps que je n’avais pas publié d’articles. Mais là, j’ai quand même une GRANDE nouvelle : la V1 est enfin propre. A 3 ans – 1 mois, il a décidé qu’il était temps d’aller sur le pot.

Enfin, le terme exact serait plutôt : de faire quelque chose dans le pot. Et oui, depuis de nombreux mois, la V1 allait régulièrement sur le pot : à la crèche, à la maison, … Aucun problème pour rester les fesses sur le bout de plastique. Par contre, impossible de le remplir.

Ça commençait à devenir agaçant.

Quand on le récupérait à la crèche, lors de la transmission des informations, la crèche nous indiquait que la V1 était allé plusieurs fois sur le pot mais n’avait rien fait dedans.

Et le soir, avant de faire dodo, Monsieur prenait une dizaine de livres et s’asseyait sur son pot … pour lire … Et nous, on attendait désespérément le petit pipi dans le pot.

Mais rien ! Nada ! A part des dizaines de livres éparpillés partout et l’heure du coucher de reculée !

On va se l’avouer : on commençait un peu à stresser. Oui, la V1 n’a jamais été en avance. On ne lui a jamais mis la pression mais bon là, il y a quand même THE deadline : l’école en septembre.

Alors, quand on est parti une semaine au bord de la mer, on s’est dit : on va tenter ! On mets dans la valise ses supers slips Planes, l’ensemble de ces shorts (on n’est jamais trop prudent), et c’est parti !

Premier jour : on enlève la couche : c’est OK.

On propose les magnifiques slips Planes : « Non« . Ah… dommage, on va donc mettre les caleçons premiers prix de Kiabi.

On lui explique bien : « Tu n’as plus de couches, si tu veux faire pipi ou caca : c’est dans le magnifique pot bleu premier prix que Papy a acheté exprès pour toi !« .

Et hop, c’est parti mon kiki …

On lui propose une bonne dizaine de fois le pot, mais non, c’est plus drôle de jouer sur le canapé (en tissus …).

Et là, hop, il se lève, va chercher un livre et on entend enfin le fameux « PIPI !!!!!« .

On accourt, on baisse le pantalon, le caleçon, mais surprise … il y a un cadeau dans le caleçon …

Oh … le beau caca … Hum, alors, déjà, c’est pas un pipi mais un caca et le faire dans le pot, ça aurait été quand même beaucoup, mais alors beaucoup mieux.

Mais bon, on reste positif : « C’est pas grave mon chéri, la prochaine fois, on essaiera de le faire dans le pot et on continue d’éviter le canapé« .

Aller, on profite de ce petit accident pour enfiler le maillot de bain et direction la plage et son sable fin.

Et en chemin, hurlement : « tout mouillé« .

« Ah bah oui, tu viens de faire pipi. C’est pas grave. On va à la mer. Tu vas aller dans l’eau de toute façon ». Bon, c’est quand même le drame.

Aller, quelques pâtés de sable et on repart (surement après un pipi dans l’eau mais les poissons ne se sont pas plaint).

C’est l’heure de la sieste, on remet la couche (oui, on ne tente quand même pas la propreté pour la sieste dès le premier jour).

Mais au réveil, on persiste, on ne remet pas la couche.

Et là, il va sur le pot et fait un mini pipi !

Alors là, on est TRES fière de lui ! On l’applaudit, on le félicite, on s’extase et on va ensemble vider les 3 gouttes de pipi dans les toilettes. Et on le laisse même tirer la chasse d’eau. Et là, c’est la révélation : c’est super marrant de tirer la chasse d’eau …

Il se précipite donc pour retourner sur le pot, refaire 3 gouttes, vider son pot et retirer la chasse d’eau. Et là, on se dit quand même que la journée va être longue

On arrive quand même à lui faire mettre son maillot de bain et on repart faire un plouf dans l’eau (et chercher des crabes et mettre du sable partout).

Au retour, une petite douche et on remet le magnifique caleçon. Et c’est reparti pour le cirque : la V1 va 3 secondes sur son pot, fait (ou pas) quelque chose dedans et hop, il va tirer la chasse d’eau.

Et pendant le repas, il continue : il descend de sa chaise, sur le pot et chasse d’eau.

Là, je dois avouer, qu’on commence à craquer : au bout d’1h30, il n’a toujours pas fini de manger et a bien du aller une quinzaine de fois aux toilettes … Mais bon, on ne voudrait pas l’arrêter dans son élan pour la propreté … Bref, on essaye de rester zen en tentant de lui expliquer qu’on est pas sensé aller toutes les 5 minutes sur le pot.

Après ce repas interminable, directement le lit (avec une couche bien sur).

Et le lendemain, réveil et toujours pas de couches. Mais là, bonne nouvelle : il devient raisonnable.

Il décide de lui-même quand aller sur le pot ! Au début, on lui remettait la couche pour les trajets en voiture. Mais on s’est très vite aperçu que ce n’était plus la peine. On a quand même mis un pot dans la voiture, ça peut toujours être utile (et effectivement, on s’en est servi une fois sur le parking d’un magasin ^^).

 

Et depuis, plus aucun accident à la maison !! Certes, il y en a quelques uns à la crèche. On a du mal à se l’expliquer : les toilettes sont accessibles pour lui, je pense qu’il « oubli » d’aller aux toilettes pendant qu’il joue. C’est un peu frustrant, mais bon, on est quand même sur une très bonne voie.

Et je dois avouer qu’on est plutôt étonné : la première journée d’essai de propreté a été difficile mais après, c’était tout bon. Alors oui, il a mis du temps avant de faire pipi dans le pot mais en 1 journée, la propreté était pratiquement acquise !

Alors : propre à la rentrée : objectif presque validé !

Et pour vos petits, est-ce que la propreté est acquise ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *