• December 12, 2019

Les controverses du cru

Voici un chapitre entier de mon nouveau livre qui sera prochainement disponible. « Raw Food Controversies » deviendra « Les controverses du cru » lorsque la traduction française sera achevée…

Ce livre raconte mon histoire avec l’alimentation vivante ; comment j’ai découvert le végétarisme et l’alimentation vivante en 1996, comment je me suis retrouvé très malade en suivant le mauvais régime alimentaire, tous les mensonges qu’on nous raconte dans le mouvement de l’alimentation vivante et les leçons que j’ai apprise en cours de route.

Le livre est une combinaison d’histoires vécues ainsi que de leçons à en retirer et il se lit comme un roman dont on a insérer quelques blocs d’informations.

Dites-moi ce que vous en pensez !  Laissez vos commentaires sur le blog !

Vous devez savoir que la traduction n’est pas terminée alors vous y trouverez probablement quelques erreurs grammaticales, mais vous aurez tout de même une bonne idée de ce qu’il contient.

Voici le troisième chapitre de mon livre « Les controverses du cru ».

 

De la nourriture pour chien à l’alimentation vivante

Durant l’été de 1996, j’étais en vacances, il me restait seulement un an pour terminer mes études en musique.  Je pratiquais beaucoup, mais je profitais aussi du soleil et j’essayais de nouvelles recettes végétariennes.

 

Un jour, je reçois un appel inattendu.  Je réponds. « Oui allo ? »

 

« Frédéric ? C’est justement à toi que je voulais parler ! » :  a dit une voix pleine d’enthousiasme.

 

« Euh… »

 

« C’est Dominic ! Je suis l’ami de ton frère. On est allé à la même école, on s’est déjà rencontré. »

 

« Ah oui, ok… »

 

« Est-ce que c’est un bon temps pour te parler au téléphone, est-ce que tu es occupé ? »

 

« Oui euh, non, qu’est-ce qui ce passe ? »

 

« Ecoute…  as-tu des plans pour  l’été ? »

 

« Non, pas vraiment.  Je pratique ma guitare. »

 

« Aimerais-tu gagner de l’argent ?  J’ai trouvé une belle opportunité pour toi je pense, on devrait en parler !   Ecoute.  Je m’en vais chez toi et je vais tout t’expliquer. »

 

« Euh… ok »

 

Quand j’ai raccroché le téléphone, je ne savais pas du tout ce que Dominic voulais dire.  Une opportunité ?  Qu’est-ce que je fais cet été ?  De quoi parlait-il ?  Je me souvenais à peine à quoi ce gars ressemblait.

 

A cet instant, je ne savais pas que Dominic deviendrait un de mes meilleurs amis et que ce jour était le premier jour d’une série d’événements qui allait changer le cours de mon existence, définir ma vie dans le futur.

 

Quand Dominic est arrivé, il avait une cassette vidéo dans sa main et m’a demandé où était la télévision.  Alors, il a commencé à m’expliquer qu’il allait me faire visionner une vidéo de 15 minutes et que je n’avais qu’à écouter.

 

Je croyais qu’il voulait me faire une joke, mais j’ai tout de même regardé la présentation d’une compagnie appelée « Viva ».  Il expliquait comment faire de l’argent en vendant de la nourriture pour chien à l’aide du marketing de réseau.

 

La vidéo montrait des gens qui témoignaient de leur réussite et qui vivaient leur rêve grâce à « Viva ».   La vidéo ne m’avait pas vraiment convaincu mais Dominic avait apporté un classeur rempli d’informations et il m’a expliqué qu’il avait joint la compagnie Viva depuis quelques mois et que maintenant, il recrutait des gens.

 

«  Ceci serait parfait pour toi !  Tu pourrais faire ça durant l’été, tu gagnerais de l’argent et tu aurais ensuite un revenu passif qui te permettrait de continuer avec tes études de musique ! »

 

« Comment ça fonctionne ? »

 

« Je n’ai qu’à t’inscrire.  Il y a une séance mardi prochain à Montréal, tu pourras rencontrer les gens de la compagnie et savoir comment tout cela fonctionne.  Je peux te prendre en passant, on ira ensemble. Qu’est-ce que t’en pense ? »

 

« C’est bon… »  (d’une voix hésitante).

 

Le mardi, nous sommes allés à la conférence à Montréal.   Des gens plus âgés que moi venait me voir avec enthousiasme et me demandait ce qui m’avait amené à cet rencontre.

 

« Euh… c’est mon ami Dominic qui m’a amené ici »

 

« Tu ne le regretteras pas » m’ont-ils répondu avec un sourire d’un million de dollars d’Antony Robbins !

 

Un homme très charismatique, l’image du succès, Michel Piette, faisait la présentation.  Il était bilingue, portait un joli complet, avait une coupe de cheveux impeccable, un teint bronzé et il envoutait tout le monde avec ses aptitudes extraordinaire à parler en publique.

 

«  Combien parmi vous est ici pour la première fois ?  Combien d’entre vous ne savent même pas pourquoi ils sont ici ? »

 

Après quelques jokes, il nous a expliqué l’importance du « timing ».

 

« Disons que vous pourriez retourner dans le passé pour acheter des actions McDonald alors que la compagnie était à ces débuts, diriez-vous que c’est un bon timing ? »

 

L’audience était d’accord, bien sûr.

 

« Ce que nous appelons timing est ce qui est le plus important en affaires.  Etre à la bonne place au bon moment ».  Et il mettait de l’emphase sur certains mots plus importants.

 

Après un certain temps, il a changé de sujet et a parlé de l’essor de l’industrie de la nourriture pour animaux.

 

« Saviez-vous que la nourriture pour animaux est plus grosse que Hollywood en terme de ventes totales et de revenus ? »

 

Après nous avoir convaincu que l’industrie de la nourriture pour animaux était géante et sous-estimée, il a commencé à parler d’une nouvelle façon de vendre des produits et des services, le marketing de réseau.

 

« Dans 10 ans, 30 % des produits et services seront distribués par le marketing de réseau. »  Il a montré quelques images pour nous convaincre davantage.

 

A la fin de la présentation, il a décrit le modèle d’affaire de la compagnie Viva.  Viva vendait de la nourriture pour chien de première qualité appelée « Compagnon Plus ».  C’était vraiment mieux que toutes les autres sortes de nourriture et les chiens étaient vraiment en santé avec cette nourriture.  Et les maitres étaient tous ravi des résultats.

 

« Même la police de Montréal ont adopté Compagnon Plus pour les chiens policiers. »

 

Cette nourriture était plus dispendieuse que la nourriture normale, mais elle revenait moins cher au bout de la ligne car les animaux en mangeaient moins.  C’était facile à vendre car les chiens préféraient cette nourriture et ils avaient une meilleure santé.  Les maitres étaient heureux et économisaient de l’argent.

 

« Tout ce que vous avez à faire, c’est de trouver 3 chiens, des gros chiens c’est mieux ! »

 

La foule s’est mise à rire.

 

« Ensuite, vous n’avez qu’à inscrire le client dans le système automatique et la nourriture leur sera livré automatiquement par UPS.  Vous n’avez pas besoin de leur envoyer le produit, cela se fait tout seul. »

 

Et, avec le programme de distribution des revenus de Viva, qui fonctionne par marketing de réseau, vous n’avez qu’à recruter d’autres personnes qui n’auront qu’à faire  la même chose que vous.  Après quelques générations, vous ferez suffisamment d’argent pour arrêter de travailler.

 

« Est-ce que c’est facile de trouver une personne qui a un chien ?  Combien parmi vous  connait quelqu’un qui a un chien ? »

 

Presque tout le monde a levé la main dans la salle.

 

« Il y a des membres de notre compagnie qui ont des étiquettes sur leur chandails qui est écrit – Avez-vous un chien ? Dites-le moi ! Et les gens vont vers eux, leur parlent et ils font automatiquement des ventes ! »

 

Puis, certaines personnes sont montées sur la scène pour expliquer leur fabuleuse expérience avec Viva, comment cette compagnie a changé leur vie, comment ils adorent leur travail et leur équipe.

 

Finalement, j’étais convaincu et décidé de me joindre à l’équipe. De toute façon, je n’avais rien à perdre.  L’inscription coûtait seulement 60 dollars.  Le reste de l’été, j’ai travaillé avec Dominic pour la compagnie Viva.  Nous avons recruté mon frère et bien d’autres jeunes du collège.  Nous avions une équipe de vendeurs motivés.

 

Nous avons appelé toutes les personnes que nous connaissions qui avait un chien et nous leur avons fait acheté la nourriture Compagnon Plus.

 

Chaque semaine, nous allions à la conférence et nous amenions d’autres gens pour tenter de les recruter.  Après un certain temps, nous connaissions la présentation de Michel par cœur.

 

Mais, la théorie était bien différente de la réalité.

 

Au début, les chiens préféraient cette nourriture mais c’était bien plus dispendieux que les autres produits sur le marché.  Lorsqu’on  vendait un sac, nous pouvions rarement en vendre un deuxième par la suite.

 

Nous avons découvert que la majorité des gens n’aiment pas assez leur chien pour leur offrir un sac de nourriture à 50$ lorsqu’ils peuvent aller chez Wal-Mart et en avoir un pour 12$.

 

Les économies dont parlait Michel ne semblaient pas être réaliste.  Et les gens ne voulaient pas adopter le système automatisé avec UPS.  De plus, c’était assez facile de recruter des gens qui payaient 60$ mais, les gens recruter ne faisait presque jamais de vente, alors on n’avait pas de commissions.

 

Viva était une compagnie avec une structure pyramidale, les seules personnes qui faisaient de l’argent étaient en haut de la pyramide et c’était probablement avec le 60$ d’inscription.

 

Malgré tout cela, il y avait une chose intéressante.  Michel Piette faisait des présentations à tous les mois sur des sujets variés pour motiver l’équipe.

 

Un des séminaires se nommait « Santé et énergie ».  Michel paraissait très bien, il était énergique et il rayonnait de santé.  Cela m’intriguait.

 

A cette époque, je croyais que je savais tout ce que je devais savoir sur la santé.  Je n’avais qu’à suivre un régime 100% végétarien et c’était suffisant.

 

Mais lorsque j’ai participé au séminaire mes idées ont complètement changées.

 

Le programme de Michel était à peu identique à celui de Tony Robbins, qui l’avait copié du livre « Fit for Life » (En forme pour la vie)  Voici les éléments importants :

 

–       Au déjeuner, il faut manger seulement des fruits car ils sont plus faciles à digérer et ils doivent être mangé seul.

–       Il faut suivre les règles de combinaisons alimentaires : ne pas combiner les protéines  avec les aliments amidonnés.  Par exemple, un repas de riz et de fèves est à éviter

–       Ne pas manger de produits laitiers et de viande (je savais déjà cela)

–       Ne pas boire d’eau en même temps que le repas car elle dilue les aliments dans l’estomac et rend la digestion plus difficile.

–       Manger des aliments vivants, 75% de votre régime alimentaire sera des fruits ou des légumes frais ainsi que des graines et des noix.

 

Après avoir entendu ces informations, je me suis senti à l’extérieur de ma « zone de confort »…

 

J’avais découvert une philosophie sur la santé que j’aimais et je croyais que je la suivais assez bien.  J’avais appris de nouvelles recettes.  Mais, une personne me disait que je ne mangeais pas assez bien et que je devais encore changer mes habitudes alimentaires !

 

Comme lorsque j’ai entendu les histoires d’horreur à propos des animaux, je me suis dit « je dois faire mes propres recherches ».

 

Alors, je suis retourné à la bibliothèque et j’ai lu plein de livres sur les combinaisons alimentaires.  J’ai découvert des auteurs que je ne connaissais pas.  Le premier livre que j’ai lu était « Food Combining Made Easy » par le Dr. Herbert Shelton.  C’était un petit livre mais il y avait beaucoup de nouvelles idées.

 

Le concept des combinaisons alimentaires présenté dans ce livre était semblable à celles que Michel avait présenté lors de son séminaire.  On devait suivre un régime simple de fruit le matin, des légumes et des hydrates de carbone complexe pour le diner et des légumes avec une protéine pour souper.

 

Dans le livre de Shelton, il y avait des menus et ils expliquait comment combiner des aliments comme la viande et le pain.  Plus tard, j’ai compris que Shelton n’a jamais recommandé ces aliments.  Il les avait inclus dans son livre pour expliquer aux gens comment rendre un mauvais régime alimentaire un peu mieux.  Son livre était pour la majorité des gens  et c’est pour cela qu’il en a vendu beaucoup.

 

Shelton a capté toute mon attention lorsqu’il a mentionné que le régime alimentaire idéal pour un humain était des fruits et des légumes frais ainsi que de graines et des noix.  C’était une idée révolutionnaire qui allait changer ma vie.

 

Les combinaisons alimentaires simplifiées

 

Le livre de Shelton sur les combinaisons alimentaires est la fondation de toutes les règles de combinaison alimentaire que la plupart des auteurs ont adopté par la suite.

 

Mais, il y a des règles qui sont trop compliquées, elles ne sont pas nécessaires :

 

–       Ne pas manger de melon avec d’autres fruits.

–       Ne pas manger plus de deux sortes de légumes amidonnés ensemble

–       Ne pas combiner les fruits acides avec les fruits sucrés et non acides. (par ex. figues et oranges)

 

Plusieurs personnes ont lu le livre de Shelton et l’on mal interprété.  Shelton a dit que les melons se mangeaient mieux seul mais il a aussi dit qu’on peut les combiner avec d’autres fruits.  Les gens ont mémorisé la première partie seulement.

 

Pour la plupart des règles que Shelton a écrites dans son livre, il n’a pas donné d’explications, il a seulement dit que ses patients allaient mieux lorsqu’ils évitaient ces combinaisons.

 

Shelton s’occupait de personnes extrêmement malades et faibles dans son centre de jeune.  Et, sans aucun doute, un régime simple et un menu facile à digérer était inévitable.

 

L’avantage des combinaisons alimentaires c’est que cela vous oblige à manger simplement et en petites quantités.

 

Selon le cas, cela peut être une chose positive ou négative.

 

La théorie des combinaisons alimentaires a été critiquée car elle oblige les gens à suivre un régime qui les rend plus faible.  Pourquoi ?  Parce que les gens ne consomment pas assez de calories en suivant un régime simple comme celui-ci !

 

Les gens prennent un petit déjeuner de fruits, mais ils ne consomment pas suffisamment de calories.  (100 ou 200 calories)  Pour diner, c’est la même chose, ils n’ont pas assez de calories (400 environ). Et pour le souper, encore une fois, ils sont en déficit pour leur consommation de calories.

 

Ces biens pour ceux qui veulent perdre du poids mais, pas pour un régime alimentaire à long terme.

 

Les combinaisons alimentaires obligent les gens à manger moins.  Vous savez, j’ai appris aussi au cours des années que le corps peut supporter à peu près n’importe quelle combinaison alimentaire si ce sont de petites quantités.

 

Par contre, c’est très sage d’éviter certaines combinaisons alimentaires comme les mélange d’aliments gras et d’aliments sucrés (par exemple noix et raisins).  Ces combinaisons provoquent souvent une fermentation dans l’estomac et produit des gaz.  Mais, si vous en consommer en petites quantités vous ne devriez pas avoir de problème.

 

Ce qui est le plus important à éviter, c’est un régime riche en aliments gras et en protéines.  Il faut consommer ces aliments en petites quantités.  Cette règle simple améliore la digestion et la santé.  Ce n’est nécessaire de suivre toutes les règles de combinaisons alimentaires, pour la plupart, elles n’ont pas été prouvées scientifiquement.

 

J’étais très intrigué par les idées de Shelton.  Donc, je me suis procurer les autres livres qu’il avait écrit.  Un de ceux-ci s’intitulait « Superior Nutrition » (Nutrition Supérieure).

 

Dans ce livre, Shelton explique des règles claires pour atteindre une santé optimale par une alimentation santé.

 

Le régime alimentaire qu’il propose est différent du régime végétarien santé que je suivais.  C’était très simple : éviter les recettes.  Cela rendait la chose assez simple dans la cuisine, mais le menu n’était pas très intéressant ; des fruits, des légumes et des noix.

 

Shelton recommandait un régime à base de fruits et il croyait que c’était l’alimentation idéale pour l’humain.  On devait manger 1 ou 2 repas de fruits par jour.  Le déjeuner était toujours un repas de fruits et parfois, le diner aussi.  Plus tard, j’ai découvert que dans ces autres livres, il recommandait de sauter un déjeuner et de manger seulement au diner et au souper en gardant un repas de fruits.

 

Les autres repas étaient généralement une immense salade ou des légumes cuits à la vapeur avec un aliment concentré comme une patate cuite au four ou une poignée de noix.

 

Shelton aimait beaucoup les noix et il croyait que c’était un aliment parfait que la nature nous offrait.  Il recommandait une quantité assez grande de noix par jour, 4 onces, c’est une poignée assez généreuse.

 

Ses salades étaient immenses et elles étaient sans vinaigrette.  Voici le genre de salade que Shelton aimait bien : une laitue, des tomates, du céleri, une poignée de noix ou un avocat.  Il aimait les présentations simples, il ne coupait pas tous les aliments pour les mélanger dans un bol.  Alors, une salade de Shelton, c’était une laitue avec une assiette de légumes crus.

 

Son livre Nutrition supérieure était aussi un livre pour la majorité des gens, et je ne savais pas à cette époque que Shelton recommandait une alimentation vivante.  Dans son livre, il parlait beaucoup des aliments frais et cru mais, il y avait aussi des légumes cuits à la vapeur et des patates cuites au four.

 

Ces aliments étaient présentés très simplement.  Par exemple, un repas se composait d’une patate cuite au four et d’une tête complète de brocoli cuit à la vapeur avec une salade.

 

Shelton pensait que les épices et les herbes étaient toxiques comme le sel.  Tous les aliments qu’il recommandait devaient être mangé dans leur état naturel, sans condiments ou sauces.

 

Même s’il recommandait un style de vie assez austère avec ce régime alimentaire très stricte, Shelton avait le don de rendre tout cela intéressant et invitant.  Il disait que nos papilles gustatives ne pouvaient plus fonctionner à cause de l’utilisation des épices  et que nous ne pouvions plus vraiment goûter le vrai goût savoureux des aliments naturels.  Il expliquait qu’en mangeant ces aliments à leur état naturel, nos papilles gustatives se réveilleraient d’un long sommeil et tout serait sublime !

 

Le livre de Shelton m’inspirait beaucoup et j’ai décidé d’essayer son régime.  Au début, j’avais très faim avec ses repas frugaux mais,  Shelton avait donné son approbation pour les noix alors, j’ai commencé à manger des tonnes de noix pour souper.

 

Je ne me sentais pas vraiment mieux avec ce régime mais je me sentais bien.  Je faisais des expériences et j’ai donc suivit ce régime durant quelques jours.  Jusqu’au jour où j’ai trouvé un autre livre de Shelton qui m’a inspiré à essayer autre chose.

 

Le régime de Shelton

 

Comme pour les combinaisons alimentaires, les concepts de Shelton sur la nutrition n’étaient pas parfaits.  C’est bien qu’il ait recommandé un régime aussi simple et naturel mais, il y a de sérieux problèmes avec son régime alimentaire.

 

Sans l’utilisation des graines et des noix, le régime de Shelton est pauvre en énergie.  Un repas composé de quelques fruits seulement ne contient pas assez de calories. (500 maximum)  Un repas composé d’une patate et d’une salade ne contient pas assez de calories. (400 approximativement)  Une personne normale a besoin d’environ 2000 calories par jour.  Donc, vous pouvez comprendre qu’une personne qui suit ce régime ne se sentira pas très bien.

 

Shelton ne réalisait pas cela mais il a créé un régime dont les calories provenaient surtout des aliments gras.  4 à 5 onces de noix équivalent à environ 850 calories.  Ce qui nous donne un régime alimentaire dont 50 à 60% des calories provient des aliments gras. C’est beaucoup trop, ce n’est pas sain.

 

Les intentions de Shelton étaient bonnes et il avait beaucoup de connaissances pratiques sur la santé.  Mais les concepts de Shelton à propos de la nutrition étaient mauvais à certains niveaux.  C’est pourquoi, au cours des années, je me suis rendu compte que personne ne pouvait suivre le régime de Shelton sauf ceux qui étaient très malade.

————————————–

 

Gardez contact avec lemagdelapetite.com! Prochainement sur le blog, j’expliquerai aussi comment j’ai découvert l’alimentation vivante en découvrant un vieux livre qui a littéralement changé ma vie …

lemagadmin

Read Previous

Les smoothies verts et les besoins nutritionnels des athlètes

Read Next

Voulez-vous connaître mon histoire crue?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *